Equipement de l’apprenti jardinier : la check-list

Feature Image

Quand on débute au potager, l’une des premières étapes consiste à s’équiper. Voici un petit guide pour bien choisir votre matériel.

Les indispensables

Au potager, certains outils sont utilisés presque tout le temps et méritent un petit investissement.

Un arrosoir : avec idéalement une contenance de 11 L : assez grand pour éviter les multiples trajets sans être trop lourd ! N’oubliez pas la pomme d’arrosage qui l’accompagne, avec des trous fins pour faire une fine pluie sur les semis.

Une petite pelle (ou transplantoir) : elle vous servira notamment à faire des trous pour planter.

Un sécateur : un indispensable au jardin, même s’il n’est pas très utilisé au potager. Je vous conseille de ne pas hésiter à mettre un vrai budget pour acheter un sécateur de qualité : les coupes seront plus nettes sur les plantes (ce qui les blessera moins), le travail sera moins fatiguant, avec moins de risques de se blesser et surtout, vous le garderez plusieurs années sans problème.

Les très utiles

La grelinette (ou aero-bêche, biobêche…) :

Cet outil est utile si vous jardinez en pleine terre.Son but est d’aérer le sol sans le retourner. Vous vous en servirez principalement au printemps pour aérer le sol avant vos semis et cultures (donc potentiellement qu’une seule fois par an…). Comme la grelinette à un coût non négligeable (compter environ 100 €), il peut être intéressant de l’emprunter à un voisin, une association (ou même de la louer sur le bon coin).

Si vous souhaitez en faire l’acquisition, laissez-moi vous donner ces précieux conseils :

  • Acheter un produit Français de qualité. Les fourches-bêches des grandes surfaces (importées) sont bien moins chères (environ 45 €) mais de plus mauvaise qualité. Si l’une des dents casse (ce qui arrivera après un an…), il vous faudra tout racheter !
  • Choisir le nombre de dents : plus il y en a, plus il faut être musclé ! On conseille généralement 3 dents pour une femme menue et maximum 5 pour un homme. 4 dents, c’est l’idéal : assez large pour aller vite, sans se fatiguer excessivement.
  • Privilégier plutôt les dents recourbées : elles aèrent mieux le sol et évitent de trop se pencher.
  • Si possible, vérifier que le manche est fait de bois dur résistant. La pression sur le manche sera importante et la grelinette doit résister au temps.

Conseil

Faites attention aux sites comparatifs “des meilleurs grelinettes” qui touchent des commissions sur les ventes réalisées en ligne. Ces sites ne conseillent que des produits vendus en ligne… Or une grelinette de qualité est lourde ! Vous devrez vous déplacer en magasin.

Fiez-vous plutôt aux petits sites indépendants et aux forums. Après de longues recherches, j’ai personnellement acheté une Ducoterre et j’en suis toujours aussi satisfait.

Le râteau : il vous permet de niveler le sol et de casser les mottes après la grelinette.

Le terreau universel : il vous servira à faire vos semis et vos plantations (si vous n’avez pas de compost). Ne faites pas l’erreur que j’ai commise plusieurs fois : achetez un terreau de qualité (environ 7 € les 40 L). Comment le reconnaître ? Il garde l’humidité plus longtemps après arrosage.

Les accessoires

À acheter si vous en avez besoin…

Un cordeau : sert à tracer des rangs droits. Honnêtement, une ficelle et deux morceaux de bois peuvent faire l’affaire. Vous pouvez aussi utiliser le manche de votre râteau 😉

Un semoir manuel : si vous avez tendance à avoir la main lourde ! Je n’en ai pour ma part jamais utilisé.

Une serre à semis : s’il fait particulièrement froid chez vous ou si vous avez un animal de compagnie un peu trop curieux.

Des tuteurs : en bambou ou en spirale, pour les tomates.

Et vous, quels sont les outils que vous utilisez au potager ? Partagez-nous vos bons plans !

2 Comments

  • Mykis
    - mars 29, 2019 - 12:40

    Je conseil également les petites pancartes réutilisable chaque année avec un marqueur. C’est pratique pour ce rappeler ce que nous avons semer.

    • PE Caron
      - mars 29, 2019 - 12:40

      C’est un excellent conseil ! Personnellement, je découpe des lamelles dans une bouteille de lait en plastique. C’est résistant et gratuit.

Laisser un commentaire